Mystère accepté !

Nous avons souvent tendance à juger les autres, oui à un certain moment nous avons tendance à condamner d’autres personnes, à minimiser leurs situations, à remettre en cause leur choix, leur décision, leur mode de vie… Parce que souvent ce n’est pas facile pour nous de comprendre pourquoi est-ce qu’ils choisissent de mener leur vie de cette façon-là, ce n’est pas facile pour nous de comprendre les choix qu’ils ont fait de leur vie. Nous avons tendance à penser qu’à notre place on ferait autrement, qu’on essayerait d’être gentil, d’être plus raisonnable, plus sage… Parfois, personnellement je juge les autres, très durement et même si je ne le dis pas très haut, je sais au fond, là au tréfonds de moi-même que j’ai porté un jugement… Euh bien, même si ma conscience cherche à le nier parce qu’au fond je me dis que ce n’est pas bon de juger les autres, il y a une partie de moi qui veut toujours dire ‘’il ne fallait pas qu’il réagisse comme ça’’, ‘’ce n’est pas possible’’, un mystère impossible, parfois j’essaie de me passer en tête mille et une raison pour comprendre les choix des autres et c’est seulement plus tard que je me dis ‘’même si c’est un mystère, je dois l’accepter’’.

Et d’ailleurs, qui suis-je pour juger les réactions des autres ?

Qui suis-je pour croire que ce que je pense est forcément vrai, correct, parfait ?

J’ai tendance à croire que quand nous posons les actes nous pensons avoir le plein droit de le faire et nous estimons que personne n’a le droit de nous juger, nous avons tous les arguments possibles pour nous convaincre que nos réactions ou actions ont des bonnes raisons d’être et que tout le monde devrait dire amen, et puis je me demande pourquoi est-ce que c’est si difficile de comprendre parfois les choix des autres ?

Je pense que d’une manière ou d’une autre nous avons perdu notre liberté, rien qu’en étant des êtres vivants, rien qu’en vivant sur terre (et puis on ne peut aller nulle autre part…). Il en sera toujours ainsi aussi longtemps que nous serons vivants, nous serons toujours obligés de remettre en question tout ce que l’on fait ; en fait, c’est avec assez de peine qu’on s’assume, il faut être assez courageux et prêts à porter cette croix : la croix de tout ce que les gens diront sur toi, la croix d’être rejeté parce que tu es différent, la croix d’assumer qui tu es avec toutes les conséquences qui vont avec.

Ce n’est pas facile, nous perdons notre liberté de penser, de vivre pour ne pas décevoir les parents, nous décidons de suivre leur chemin, leur vision, d’être esclave au nom de l’amour pour eux ou de l’amour envers nous. Parfois ce n’est même pas de l’amour mais plutôt la peur, la peur d’être différent, la peur d’oser être ce que l’on ne nous a pas appris, la peur de les décevoir, la peur d’être abandonné, et chez moi en Afrique peut être la peur d’être aussi maudit.

Si l’on échappe aux parents, les amis nous récupèrent, le conjoint, l’employeur, les leaders religieux, les leaders politiques, etc. …peut-être ; et à répétition on devient esclave : on se libère à gauche, on se lie à droite. Je me dis que l’on est toujours esclave de quelque chose dans cette vie et même si on se convainc de pouvoir s’affranchir, je sais que ce n’est pas facile même si ce n’est pas non plus impossible. Rares sont des personnes qui se sont vraiment libérées… RARES. Parfois on pense s’être libéré alors que l’on a atteint le point le plus haut de l’esclavage (un stade où on ne se plaint plus, où on s’habitue à sa prison, où l’on croit que les choses devraient être comme ça).

Et au fond chacun sait qui est son bourreau, chacun connait où est sa prison : pour certains c’est le travail, ils restent dans un truc qui ne leur plait pas pour survivre, pour trouver quoi mettre sur la table, pour sauvegarder l’honneur ; pour d’autres ce sont les parents ou les enfants ; pour d’autres le mariage, pour d’autres ce sont les coutumes ou les croyances religieuses. En un mot, chacun sait…

C’est difficile à admettre mais croyez_moi il y a une partie de vérité dedans, je vous souhaite cette semaine d’examiner ce qui menace votre liberté et de vous libérer mais n’oubliez pas, parfois ce qui nous rend esclaves c’est même ce qui nous affranchit, parfois ce qui nous tue c’est même ce qui nous fait vivre, parfois ce qui nous étouffe c’est même ce qui nous fait respirer, parfois ce qui nous fait mal c’est même ce qui nous fait tellement du bien.

Trouvez juste de l’équilibre à votre vie et travaillez du jour au jour à être une bonne personne. Ne cherchez pas la liberté qui va vous pourrir la vie, profitez de la vie avec ses imperfections et puisez-y votre joie quotidienne. Ne vous inquiétez pas, certaines choses ne seront jamais parfaites. Acceptez ce mystère c’est pouvoir accepter les autres !

Je vous demande simplement de ne pas être des prisons pour les gens, laissez à toute personne que vous croisez sur votre chemin sa liberté de penser, de vivre et de faire ses choix, même si cela s’inscrit en dehors de vos principes, je vous en prie, laissez les gens profiter de leurs vies à leurs façons… Intervenez que lors que c’est dans leur intérêt, ce qu’il faudra aussi vérifier délicatement pour ne pas être subjectif.

Aujourd’hui, j’accepte le mystère, j’accepte que nous sommes tous différents et que chacun a droit de l’etre.

Avec toute mon affection !

Brielaplume / La passion d’écrire.

Publié par Brielaplume

Passionnée par l'écriture, Ecrire pour transmettre des énergies positives.

2 commentaires sur « Mystère accepté ! »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :