Le mot que vous créez, le regard autrement…

La signification de chaque couleur, c’est vous qui le faites et personne d’autre… ce n’est pas une touche définitive: le noir peut signifier la tristesse, le désespoir pour certains et signifier la discrétion, l’élegance, l’autorité pour d’autres. C’est un peu bisarre et peut-être que par ces quelques mots certains n’y pigent rien. Bien sur mais ce que je cherche à dire ici c’est que vous pouvez choisir de déterminer le sens de chaque situation: là où les autres voient le désespoir, vous pouvez y voir de l’autorité, là où ils voient l’élegance, vous pouvez y voir la tristesse. Votre vue détermine le sens que vous accordez à cela.

C’est étrange ce que l’on peut apprendre de la vie, une même situation peut engendrer plusieurs scénarios, chacun d’eux ayant sa couleur, ses conséquences. Par exemple le bleu foncé évoque la vérité mais si on le désature un peu il devient bleu ciel qui évoque la liberté. C’est que je veux dire par cet exemple est simple: vous pouvez rencontrer sur votre chemin des vérités qui vous rendent prisonniers, qui vous étouffent, qui ne vous laissent pas vous épanouir mais également vous pouvez utiliser ces vérités pour vous affranchir, pour vous rendre libres; une épee qui est destinée à vous donner la mort peut être celle qui vous défend pour vous sauver la vie…

Quel est en effet le sens que vous donnez aux évènements qui vous entourent???

Ou autrement, quel est regard que vous accordez aux situations de votre vie, il doit bien s’agir des situations désaffreuses pour que certaines personnes pensent à cette question mais là moi je parle d’abord de toute situation… Bonne ou mauvaise, heureuse ou malheureuse.

Ne vous inquiètez pas, parce que parfois on pense voir le bonheur là où se cache le malheur. Il existe de même des succès qui cachent des gros déclins, des réussites qui voilent les échecs, des jouissances qui préparent des profondes douleurs, des plaisirs qui conduisent à la souffrance, des rires qui annoncent des larmes. Cela demande de la sagesse pour pouvoir donner un sens à tout ce qui nous arrive et ce sens détermine la voie à suivre, le chemin qui nous mérite. C’est dommage parce qu’en donnant un mauvais sens aux évènements, il nous arrive de donner un mauvais indice de direction et d’emprunter un chemin qui ne devrait jamais être le notre.

Nous devons être vigilants avant de donner le sens aux choses. Derrière des situations d’apparence dramatique peuvent se cacher des grandes opportunités de vie, cela aussi dépend de la manière qu’on conçoit les choses, et cette manière évoque même le sens que nous les attribuons. Parfois la perte d’un être cher ne signifie pas seulement le déchirement, parfois le licenciement ne signifie pas toujours un malheur, parfois la déception ne signifie pas seulement la déception…

Ce n’est pas facile à comprendre, et surtout pas quand c’est à notre tour de faire face à ces genres de situations. Parce que quand le maheur nous atteint, quand nous sommes blessés, la tendance est de concentrer tout l’effort sur ce qui nous accable, sur ce que nous perdons, sur ce qui nous fait souffrir et nous orientons toutes nos pensées dans le sens négatif…

Et si on essayait d’être positif??? Et si on y posait notre regard autrement???

Qu’est ce que je dis, je ne nous empêche pas de vivre nos émotions, d’extérioriser nos peines, de faire notre deuil, de pleurer, de crier ou de gémir selon ce que nous ressentons (parce que c’est aussi une façon de guérir) mais mieux encore, je veux qu’en laissant libre cours à nos émotions, à nos douleurs, à notre tristesse, à nos peines nous puissions avoir un regard autrement, nous puissions créer notre nouveau mot qui donne un sens positif à ce que nous vivons pour nous permettre d’aller de l’avant.

Parce que croyez-moi, c’est vraiment utopique de vous dire que dans ce monde un jour les souffrances cesseront, c’est vraiment dingue d’y croire et d’espérer en un monde merveilleux (ce n’est pas encore le paradis)bien sûr sauf si vous créez vous même ce monde, sauf si vous arrêtez vous-même ces souffrances… croyez-moi, nos êtres chers continueront à mourir sous nos yeux, les problèmes ne cesseront pas de nous surprendre malgré nos efforts à les éviter, certains amis nous trahiront toujours, certains resteront des traîtres même après s’être convertis, certaines personnes saboteront notre confiance, etc.. mais notre regard sur ces réalités changera notre attitude face à tout ceci. Comme j’ai l’habitude de le dire: chaque situation a deux facettes, parfois l’une peut dominer sur l’autre ou avoir un équilibre entre elles cependant nous sommes les seuls responsables de choisir laquelle de facette dominer sur nous ou laquelle nous équilibrer. Chaque réalité a plusieurs couleurs aussi noire soit-elle, et là aussi nous avons le choix de décider quelle couleur nous caractériser. Et parce que chacun a le droit d’etre heureux, nous avons tous le devoir de bien choisir le sens que nous donnons à tout ce qui nous arrive. Nous ne devons pas laisser les situations déterminer des mauvais qualificatifs sur notre personne: Ce n’est pas parce qu’on est célibataire endurci qu’on est forcément mauvais, ce n’est pas parce que on ne se fait pas facilement des amis qu’on a forcément sale caractère, ce n’est pas parce que nos relations ne durent pas qu’on est un monstre, non… on peut avoir une explication moins dure avec nous-même, un autre regard qui nous aide à porter le fardeau facilement sans culpabiliser ou se faire des remords, on peut créer un nouveau mot à tout ça, un mot qui nous amener à regarder autrement, à faire des analyses qui vont au delà du quotidien.

Face aux déceptions, aux rejets, à l’abandon, à la trahison, on pleure, etc; on est triste, on est dehiré, anéanti (et c’est peut-être normal) et si au lieu de tout ça (ou en plus de tout ça) on se disait juste:  » J’ai ma propre lumière que certains ne peuvent pas contenir, parfois les rayons peuvent devenir intenses qu’ils choisissent de me trahir, de me décevoir, de m’abandonner parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement (ils ne sont pas obligés d’ailleurs), je ne peux pas les juger d’être lâches ou non, je sais juste qu’ils sont différents et surtout qu’on émet pas sur la même fréquence, je n’ai pas droit de m’accabler pour ça, je dois vivre et continuer à envoyer mon signal à tous et surtout à ceux qui sont à la même onde que moi ». En tout cas, ce ne sont pas les situations difficiles qui doivent vous empêcher de vivre, et ne vous contentez pas seulement de vivre, demandez-vous toujours comment vous vivez, parce que vous devez vivre pleinement.

C’est tout ce que je peux vous dire pour conclure, ne soyez pas là à vouloir chercher des explications logiques et prouvables à toute chose, tout ne doit pas se retrouver dans le bocal  »sciences exactes », ça non, soyez simples et face à tout ce qui ne va pas, trouvez des explixations assez simples, créez votre propre mot de la chose, ayez votre propre regard. Vous pouvez choisir d’appeler la prison la liberté, parce que même en étant enfermé vous pouvez créer votre propre regard de liberté et trouver sens à ce mot, vous pouvez choisir d’appeler déception rénaissance parce que même en étant déchiré jusqu’au tréfond, vous pouvez créer votre mot  »rénaissance »: récoller vos morceaux, prendre un nouveau depart, plus fort qu’avant et trouver sens à ce mot. Oui, les théories peuvent devenir pratiques, vous pouvez créer vos rires au travers les larmes que vous avez fait couler, vous pouvez être victorieux au travers les blesssures que vous avez portées…

Ne perdez pas espoir, même de la mort peut jaillir la vie,une vie abondante. Au lieu de vous plaindre, soyez auteur de ce que vous voulez. Peut-être pas avec les ingrédients universellement connu, mais créez, le mot, l’état d’esprit, son propre monde. Parfois tout ce qui importe c’est d’atteindre l’objectif.

Avec toute mon affection!

Brielaplume/ La passion d’écrire.

Publié par Brielaplume

Passionnée par l'écriture, Ecrire pour transmettre des énergies positives.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :